. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Documentation » Magazine des Frontières » Échos des Frontières n°00 » Acquis dans le domaine de La Coopération Transfrontalière

Acquis dans le domaine de La Coopération Transfrontalière

D 19 juillet 2016     H 06:24     A L’AGENCE     C 0 messages


Pour renforcer cette dynamique de coopération, l’ABeGIEF s’investit dans le rapprochement des différents acteurs intervenants dans les espaces frontaliers, notamment les collectivités territoriales, les autorités administratives départementales, les services techniques déconcentrés et les autres acteurs frontaliers concernés en matière de coopération transfrontalière à travers :

Forums linguistiques Boo à Ségbana en 2011, Baatonou à Nikki en 2012, Yoruba-Nago à Kétou en 2013 et le forum conjoint Bénin-Niger à Malanville en 2015

Ces fora linguistiques transfrontaliers s’organisent dans les aires linguistiques où la langue, vecteur de communication et de culture par excellence est valorisée au sein des populations ayant en partage les mêmes mœurs. Autrement dit, elles sont des rencontres d’échanges entre les forces vives des localités transfrontalières, qui partagent les mêmes réalités linguistiques, culturelles et cultuelles. La finalité est la mise en place d’un cadre de concertation et d’échange entre la chefferie traditionnelle, les élus locaux, les forces de défenses et de sécurités et les opérateurs économiques en vue de trouver des approches de solutions à leurs problèmes communs.
L’ABeGIEF s’est illustrée dans ce volet à travers l’organisation de fora linguistiques Boo à Ségbana en 2012, Baatonou à Nikki en 2013, Yoruba-Nago à Kétou en 2014 et Zerma-Dendi à Malanville en 2015. A cela s’ajoute la promotion de la fête culturelle et cultuelle de portée transfrontalière Yêkê-Yêkê entre les peuples Guin et Minan du Bénin et du Togo à Agoué dans la commune de Gand-Popo en septembre 2014.

Fruits de la coopération transfrontalière : cas du projet bénino-togolais d’alphabétisation aux populations frontalières d’Ottola

Les cours d’alphabétisation très actifs sont dispensés en langue Ifè, une sous-composante du Nago-Yoruba, dans la localité d’Ottola (Savalou) sur l’initiative de la Société Internationale des Langues (SIL) dont le siège est à Atakpamé au Togo depuis une quinzaine d’années. Cette initiative togolaise ne vise que le renforcement de la cohésion des peuples Ifè du Bénin et du Togo. Elle s’inscrit donc dans la vision de la politique relative à la promotion de la coopération transfrontalière entre le Bénin et ses voisins. Elle mérite d’être soutenue et encouragée. L’Agence a donc produit trois milles (3000) exemplaires de manuel d’alphabétisation et des kits scolaires au profit des populations d’Ottola.

Réunions des Commissions Mixtes Paritaires de Délimitation de la Frontière avec le Niger, le Nigeria et le Togo

Par la coopération transfrontalière, le Bénin a mis en place depuis la deuxième moitié des années 1970 un creuset d’échange avec ses quatre (04) voisins à travers les Commissions Mixtes Paritaires de Délimitation de la Frontière.

Ce creuset d’échanges a été initié afin de trouver des solutions pacifiques aux problèmes qui se posent aux frontières et d’entretenir de bonnes relations pour la préservation des liens historiques entre les peuples du Bénin et ceux de ses voisins.
Elles sont composées, en nombre égal, des experts des deux pays et ont pour mission, la délimitation, la démarcation et la réaffirmation de chacune des frontières communes. Elles se réunissent alternativement dans les deux pays en sessions ordinaires ou extraordinaires.

Les sessions, organisées annuellement, se tiennent de façon alternative dans les pays concernés et sont co-présidées par les chefs de délégation des deux (02) parties en présence.

Participation aux réunions organisées par la Commission de la CEDEAO, l’UA, FONTEX sur les questions de frontières, à la conférence internationale sur la coopération transfrontalière et à l’atelier de validation de l’étude sur le programme de coopération transfrontalière de l’UEMOA

C’est des réunions au cours desquelles les pays africains discutent sur la nécessité de renforcer la coopération transfrontalière relatif à la paix et à la coexistence pacifique. Au cours de ces réunion, le Bénin c’est particulièrement illustré en président au destiné de certaines initiatives.

Création de l’Association Béninoise des Communes Frontalières

Un autre pan de la promotion de la coopération transfrontalière est la préservation des enjeux naturels singuliers. Ainsi, l’ABeGIEF a commandité des études de faisabilité de l’aménagement des écosystèmes naturelles partagés dans le but non seulement de préserver la biodiversité animale et végétale des espaces frontaliers vulnérables exposés aux profonds changements, mais et surtout d’assurer l’utilisation rationnelle des ressources naturelles partagées dont regorgent lesdits écosystèmes dans tous les segments frontaliers.

Eu égard à toutes ces actions et dans le souci d’impliquer les acteurs locaux dans la gestion intégrée des frontières, l’Agence a suscité la création en août 2014 de l’Association Béninoise des Communes Frontalières (ABCF).

Cette association a pour objectifs de défendre les intérêts des communes membres, de contribuer au développement des espaces frontalier, de participer activement à l’animation des territoires transfrontaliers et de servir d’interface entre les communes frontalières et l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers à travers des systèmes de renseignements fiables, promouvoir la diplomatie préventive locale et favoriser et/ou dynamiser les initiatives locales de coopération transfrontalière.

Réalisation de l’étude sur les écosystèmes partagés

Autre pan de la coopération transfrontalière entre le Bénin et ses voisins, elle a pour objectif de prendre des dispositions en vue d’éviter des tensions entres les populations qui partagent les mêmes ressources naturelles. Cet effet, une étude a été commanditée pour une meilleure connaissance et gestion commune de ces écosystèmes.

Portfolio

Dans la même rubrique

26 mai 2017 – ÉCHOS DES FRONTIÈRES n°00

21 juillet 2016 – Interviews et Avis

19 juillet 2016 – A la découverte d’Iwoye

19 juillet 2016 – Ogamoin, désormais au Bénin !

19 juillet 2016 – Acquis dans le domaine de la diplomatie préventive locale