. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Documentation » Magazine des Frontières » Échos des Frontières n°00 » Acquis dans le domaine de la diplomatie préventive locale

Acquis dans le domaine de la diplomatie préventive locale

D 19 juillet 2016     H 06:29     A L’AGENCE     C 0 messages


La Diplomatie Préventive Locale (DPL) est un processus de prévention et de gestion des conflits locaux qui opposent des territoires et acteurs locaux évitant d’une part, toutes formes d’escalades susceptibles de mettre en danger les espaces frontaliers de part et d’autre de la ligne frontière et d’autre part, la transformation d’un conflit de portée locale transfrontalière en un conflit entre les Etats. Les acteurs d’une telle diplomatie sont de divers ordres : les autorités locales ; les honorabilités coutumières ; les comités locaux de sécurité, de médiation et de maintien de la paix.

Comme stratégie d’animation de territoire, la DPL crée un lien d’inter-dépendance entre la coopération transfrontalière d’initiative étatique et la coopération transfrontalière d’initiative locale. C’est justement ce qui justifie les fondements d’un tel processus en raison de la lourdeur qui caractérise l’administration centrale inhibant la diplomatie de l’Etat. Ainsi, la DPL permet aux acteurs locaux d’anticiper par le règlement à l’amiable en amont les problèmes qui pourraient déboucher sur des conflits ouverts entre Etats.

Le Bénin, à travers l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers (ABeGIEF) a expérimenté cette démarche dans le règlement de plusieurs conflits. Au nombre de ceux-ci on peut citer entre autres, le règlement ne serait-ce que temporaire de l’échauffourée survenue à ligne frontière bénino-togolaise à la suite d’une mésentente opposant les populations d’Akaradé, arrondissement d’Alédjo dans la commune de Bassila au Bénin et celles de Soudou dans la préfecture d’Assoli au Togo en septembre 2012 et entre Alédjo et Bafilo en septembre 2014. Sur l’initiative de l’ABeGIEF le Maire et les chefs coutumiers de Bassila du côté béninois et le Préfet d’Assoli ainsi que les chefs traditionnels du Togo assistés par les Forces de Défense et de Sécurité de part et d’autre ont réussis par la médiation locale d’apaiser la tension. Les travaux dans le cadre de la démarcation de la ligne frontière à ce niveau, objet de litiges comme d’ailleurs dans les autres points chauds de a frontière commune, sont aussitôt entrepris au sein de la Commission Mixte Paritaire de Délimitation des Frontières pour entériner le règlement définitif du litige frontalier.

Grâce à la diplomatie préventive locale instituée par l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers, plusieurs villages autrefois administrés par le Nigéria ont été récupérés entre 2012 et 2014. Il s’agit des villages de Wassaré, Tounga-Issa, Mafouta (Commune de Ségbana), Iwoyé (Commune de Kétou), Sinangourou (Commune de Nikki), Ogamoin (Commune de Pèrèrè). Plusieurs actions de viabilisation sont menées dans ces différentes localités et d’autres en cours de réalisation.

En somme, les activités exécutées contribuent d’une part, au règlement pacifique des conflits, à la cohabitation entre les populations des pays limitrophes, les chefferies traditionnelles et à la promotion de l’intégration régionale et d’autre part, à l’amélioration des liens d’amitié et de travail entre les Forces de Sécurité, la Société Civile et les Collectivités Territoriales de part et d’autre de la frontière.

L’effet immédiat qu’il convient de souligner à travers les activités de la coopération est l’évacuation par l’administration nigériane des localités béninoises de Sinangourou dans la Commune de Nikki ; de Wassaré, de Mafouta et de Tounga Issa dans la commune de Ségbana et Ogamoin.

Par ailleurs, les activités menées contribuent à la sensibilisation des populations frontalières sur leur apport dans le renseignement territorial.

Dans la même rubrique

26 mai 2017 – ÉCHOS DES FRONTIÈRES n°00

21 juillet 2016 – Interviews et Avis

19 juillet 2016 – A la découverte d’Iwoye

19 juillet 2016 – Ogamoin, désormais au Bénin !

19 juillet 2016 – Acquis dans le domaine de La Coopération Transfrontalière