. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Documentation » Agenda des Frontières » Agenda des Frontières 2014 » Comment démarquer une frontière ?

Comment démarquer une frontière ?

D 13 janvier 2015     H 23:46     A Le Webmaster     C 0 messages


La démarcation est une opération de terrain. Son but est de marquer la position de la frontière sur le terrain afin qu’elle soit visible par tous, et ceci commence habituellement par l’arpentage, qui est la première étape de la démarcation. L’objectif d’une démarcation est de placer ou d’adopter des marques physiques qui représentent précisément le tracé d’une frontière délimitée. Lorsque cela est possible, la démarcation par des marques artificielles doit consister en bornes frontières implantées directement sur la ligne de frontière. Une commission mixte, composée d’un nombre égal de membres de chaque pays, entreprend normalement cette démarcation physique. But principal : Rendre les frontières visibles par tous. Le but d’une démarcation est d’améliorer la définition d’une frontière en marquant sa position sur le terrain. La démarcation est donc essentiellement une opération de terrain. Toutefois, cette opération ne nécessite pas seulement une préparation intense. Les résultats obtenus et les informations recueillies au cours du travail sur le terrain ou par d’autres moyens (par ex. la télédétection) doivent également être traités et gérés après l’achèvement du travail de terrain.

Les éléments essentiels d’une démarcation comprennent :

- PHASE DE PREPARATION : Atteindre un consensus politique ;

  1. Établir un cadre institutionnel adéquat ;
  2. Définir le mandat de la commission de démarcation et des autres organes impliqués ;
  3. S’assurer de la disponibilité de ressources financières, humaines et techniques ;
  4. Former du personnel ;
  5. Préparer minutieusement, par la commission frontalière mixte, ce qui concerne en particulier la collecte exhaustive d’informations de toutes natures liées à la frontière, l’établissement de standards communs et l’élaboration d’un plan de travail et d’un calendrier ;
  6. Sensibiliser les populations locales

- TRAVAIL DE TERRAIN : Reconnaissance de terrain aux fins de vérification des conditions de travail (présence de mines, équipements de campement, contraintes liées à la sécurité, etc.) ;

  1. Identifier et se mettre d’accord sur les points de référence terrestres et les points de référence géodésique ;
  2. Identifier et remettre au jour les anciennes bornes marquant la frontière ;
  3. Restaurer, entretenir et/ou reconstituer les anciennes bornes frontières détruites ou manquantes (lorsqu’elles existent) ;
  4. Implanter de nouvelles bornes intermédiaires (densification) ;
  5. Faire le relevé topographique de toutes les bornes ;
  6. Calculs et analyse des résultats.

- ÉLABORATION DE LA CARTE DE BASE : Pré-balisage et observations ;

  1. Prises de vue aériennes (imageries satellitaires) et inspections ;
  2. Travaux de stéréopréparation et aérotriangulation ;
  3. Restitution cartographique de toutes les caractéristiques, comprenant la consignation de toutes les infrastructures de développement de part et d’autre de la ligne frontière ;
  4. Élaboration et production de la carte de base.

- PHASE DE POST-DEMARCATION : Préparer une documentation adéquate ;

  1. Parvenir à un accord juridiquement contraignant de la ligne fixée ;
  2. Assurer l’entretien de la ligne frontière démarquée (layonnage), notamment par une inspection conjointe régulière.

La création d’une frontière réussie représente un effort combiné de personnes aux expériences, aux fonctions et aux compétences très variées : alors que la responsabilité de la délimitation incombe par essence aux politiciens, aux diplomates et aux juristes (internationaux), la démarcation est quant à elle le domaine des techniciens, en particulier celui des géodésiens, des topographes et des cartographes. Une fois que l’étude de terrain a été réalisée et que la ligne frontière acceptée a été rendue visible sur le terrain, les deux groupes d’acteurs principaux doivent faire un effort commun pour mener à bien leur mission :

Délimitation (traité) + Démarcation (travail) = Démarcation (traité).