. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » 2017 » Fin de formation des mareyeuses et remise d’attestions

Fin de formation des mareyeuses et remise d’attestions

L’autonomisation des femmes des localités frontalières, l’UEMOA appui l’ABeGIEF dans cette mission au grand bonheur des familles.

D 27 octobre 2017     H 05:20     A L’AGENCE     C 0 messages


agrandir

Du 12 au 24 octobre 2017 a eu lieu la formation sur les techniques d’utilisation du four chorkor amélioré pour le fumage, le stockage et la conservation du poisson au profit des femmes mareyeuses des localités frontalières de Djindégabi tounga (Malanville), Bello tounga (Karimama) au Bénin, Momboye tounga (Tanda) au Niger. Ce projet, entièrement financé par l’UEMOA grâce au plaidoyer de l’ABeGIEf, a pour objectif de promouvoir la coopération transfrontalière ainsi que les activités génératrices de revenus dans l’espace transfrontalier bénino-nigérien.

Les femmes de chaque localité ont eu droit à quatre jours de formation théorique et pratique au cours desquels elles ont renforcé leurs capacités et acquit les techniques modernes auparavant ignorées. Suite a cette formation, une série de cérémonie de remise d’attestions s’est déroulée dans les unités de productions réalisées dans lesdites localités avec la participation des délégations béninoises et nigériennes. Y étaient présents les responsables des structures chargées de la gestion des frontières des deux pays, les collectivités territoriales, les forces de défense et de sécurité et les membres du conseil d’administration de l’ABeGIEF en sortie d’étude.

Les délégations étaient respectivement à Djindégabi tounga (Malanville au Bénin) le 24 octobre, à Momboye tounga (Tanda au Niger) le 25 Octobre et enfin à Bello tounga le 26 octobre 2017.

Les autorités à divers niveau ont remercié l’UEMOA pour son appui et encouragé les bénéficiaires à faire bon usage des acquits et des centres de production équipés. Quant aux récipiendaires, elles ont manifesté leur gratitude et reconnaissance à l’endroit de l’UEMOA et des autorités présentes.

Toutefois, elles n’ont pas maqué de formuler quelques doléances notamment la mise à leur disposition d’un fond de roulement pour développer leur activité. Cette requête a reçu une réponse favorable à la grande joie des femmes. C’est dans une ambiance d’allégresse que les attestions ont été remises aux mareyeuses.

Vive la coopération transfrontalière entre le Bénin et le Niger !

Portfolio