. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Documentation » Agenda des Frontières » Agenda des Frontières 2016 » Les Marines Américains, un appui sûr pour le renforcement des capacités de (...)

Les Marines Américains, un appui sûr pour le renforcement des capacités de l’Unité Spéciale de Surveillance des Frontières

D 17 novembre 2015     H 10:51     A L’AGENCE     C 0 messages


Depuis 2012, le gouvernement du Bénin a recommandé une dynamisation de la sécurisation au niveau de ses frontières conformément à la mise en œuvre de la Politique Nationale de Développement des Espaces Frontaliers. C’est dans ce cadre que, courant juin 2014, l’Unité Spéciale de Surveillance des Frontières (U.S.S.F) a été conjointement créée par l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers (ABeGIEF) et la Direction Générale de la Police Nationale. Ce corps d’élite de la Police Nationale a pour mission de veiller à la surveillance continue de la ligne frontière et à la sécurité intérieure de proximité dans les espaces frontaliers.

Grâce à la présence dissuasive et aux prouesses réalisées par les éléments de l’Unité Spéciale de Surveillance des Frontières dans les espaces frontaliers, les populations vivent désormais dans une quiétude longtemps soupirée à cause de l’insécurité grandissante, de la recrudescence du grand banditisme et de la criminalité transfrontalière qui a toujours caractérisé ces zones depuis les indépendances. Ainsi, lors de leur séjour dans quelques communes frontalières sensibles, les éléments de l’USSF ont eu à saisir plus de 2000 kg de chanvre indien et arrêter des trafiquants de boissons frelatées dans la localité d’Iwoyé (Kétou), des dizaines d’armes artisanales et de 4887 munitions de 12 calibres sur la voie de Bantè-Savalou ainsi que des motos volées. Ils ont également fait plusieurs descentes dans des ghettos et arrêté des trafiquants de drogue à Iloua (Malanville) et des trafiquants d’enfants à Ifangni. Aussi, dans l’exercice de leurs fonctions, ont- ils effectué des patrouilles diurnes et nocturnes pour apaiser et rassurer les populations afin de renforcer leur sentiment de fierté et d’appartenance au Bénin. A part cela, ils ont concouru au règlement de plusieurs litiges entre transhumants et agriculteurs et saisit des documents illégaux de voyage. Tous ces malfaiteurs ont été remis aux Commissariats de Police ou Brigades de Gendarmerie le plus proche pour leur transfert au tribunal.

Pour assurer la pérennité de ces actions salutaires et renforcer les capacités de cette unité naissante, plusieurs plaidoyers ont été faits en direction des partenaires nationaux et internationaux dont l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Bénin. Cette dernière, pour mieux accompagner la vision, a dépêché une équipe pluridisciplinaire interministérielle du Gouvernement américain de lutte contre le terrorisme, la violence et l’extrémisme, qui a séjourné dans les espaces frontaliers de notre pays du 26 Avril au 04 Mai 2015 dans le cadre d’une évaluation du plan de sécurité du Bénin.

Suite à la demande de formation formulée au cours et après cette évaluation par l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers, le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique a marqué son accord pour conduire un stage de formation de quatre (04) semaines sur la sécurisation des frontières et la lutte contre le terrorisme, du 31 Août au 26 Septembre 2015 par les US Marines, au profit de l’Unité Spéciale de Surveillance des Frontières (USSF).

Cette formation de renforcement des capacités de ces éléments intervient dans un contexte où les actes de terrorisme menacent dangereusement la vie des paisibles populations vivant dans les espaces frontaliers. L’Unité Spéciale de Surveillance des Frontières est un corps d’élite de la police nationale, conjointement créé par, l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers (ABeGIEF) et la Direction Générale de la Police Nationale. Sa mission est de veiller à la surveillance continue de la ligne frontière et à la sécurité intérieure de proximité dans les espaces frontaliers.

Elle s’est déroulée en deux étapes : trois semaines de cours physiques et techniques ainsi que des enseignements en salle et une semaine d’application en situation réelle et des séances de tirs à l’École Nationale des Officiers de Toffo. d’informations nécessaires en vue de la préparation et de l’exécution d’une opération tactique, le Self Defense Avancé suivi d’exercices physiques, les Techniques de Gestion de Traumatisme sur un champ de bataille, les techniques de fouille de véhicule et de détection d’objets suspects, le Search Tag Report Evacuate Segregate Safe Guard (STRESS) consacré aux comportements d’un policier face aux détenus au cours d’une intervention, le RAID, qui est une intervention rapide et spontanée dans un environnement donné en vue de neutraliser les hors la loi, la progression et la pénétration, les différents types de patrouilles et les contrôles armés etc. Les modules de formation qui ont été assurés par 15 agents de l’unité des Marines américains, ont permis de renforcer les capacités des éléments de l’USSF et permettront d’effectuer efficacement des patrouilles frontalières, des opérations armées de contrôle frontalier avec la participation des populations locales.

Cette délégation du corps d’élite américain qui vient d’un office de la sécurité régionale est une équipe spécialisée de la sécurité frontalière. Elle a été présentée au Ministre en charge de l’Intérieur avant le démarrage de ladite formation. A cette occasion, Monsieur Todd WHATLEY, le chargé des Affaires de l’Ambassade des États Unis au Bénin a réaffirmé l’engagement du Gouvernement de son pays à soutenir les efforts sécuritaires du Bénin. Plus précisément, il a ajouté que cette formation s’inscrit dans le cadre de la coopération sécuritaire entre les deux pays amis et que les Etats-Unis partagent les préoccupations de menace dans la région surtout le terrorisme et le trafic de drogue. C’est pourquoi, l’Ambassade a travaillé avec le commandement militaire américain pour identifier une unité spécialisée dans la sécurité des frontières pour faire face à ces phénomènes.

Au plan intérieur, il s’agit de la plus haute formation en matière de sécurité du corps d’élite américain ayant séjourné au Bénin pour former les éléments de l’USSF.

Aujourd’hui ces éléments constituent désormais un corps de professionnels aguerris pour lutter contre les criminels et les chasser hors des frontières du Bénin.