. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » 2015 » Opération de prise en main militaire du village d’Ogamoin

Opération de prise en main militaire du village d’Ogamoin

D 3 avril 2015     H 12:46     A Le Webmestre     C 0 messages


Pour la première fois de l’histoire, le vert-jaune-rouge du drapeau béninois flotte dans le village d’Ogamoin, preuve que l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers tient sa parole !

Un mois après la visite d’une délégation composée du Préfet de l’Alibri et du Borgou, Mme KORA PONOU Salamatou, du DG/ABeGIEF, Dr BAGLO Ayité Marcel, du Haut Commandement Militaire desdits départements et des Autorités locales des Communes de Pèrèrè et de Nikki dans le village d’Ogamoin dans le cadre des préparatifs de sa mise prise en main, cette même délégation s’y est rendue pour la cérémonie officielle de la montée du drapeau naional sur ce territoire. C’était le vendredi 03 avril 2015, date historique dans la gestion des frontières au Bénin !

En effet, depuis les indépendances, 07 villages frontaliers dont Ogamoin ont longtemps été administrés par les autorités nigérianes. Ce n’est qu’à partir de 2007 avec la Politique Nationale de Développement des Espaces Frontaliers mise en œuvre par l’ABeGIEF dirigée de main de maître par Dr Marcel Ayité BAGLO que ces localités ont été rétrocédées.

Dans leurs discours, les différentes autorités ont tenue à rassurer les populations de leur appartenance au Bénin et les ont invité à observer les lois de la République. Le DG/ABeGIEF, quant à lui, n’a pas manqué de souligner qu’un programme spécial de viabilisation est en cours d’élaboration pour améliorer leurs conditions de vie et marquer la présence de l’Etat béninois à leurs côtés. C’est bien dans ce cadre qu’un module de trois salles de classes a été construit et équipé en mobiliers plus une bactérie de quatre latrines plus un poste avancé de Gendarmerie et un forage à Swanworoussou. Ainsi, profitant de l’occasion, ces joyaux ont été inaugurés. Par ailleurs, les populations ont reçu des vivres et fournitures scolaires d’une valeur de trois millions de nos francs.

Ces actions hautement acclamées par les populations et bénies par les chefs traditionnels du septentrion se sont déroulées dans la plus grande sérénité sous le regard vigilant d’un impressionnant bataillon de forces de défense et de sécurité.