. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » 2014 » SESSION DE LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE DE DELIMITATION DE LA FRONTIERE (...)

SESSION DE LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE DE DELIMITATION DE LA FRONTIERE BENINO-NIGERIANE

D 20 janvier 2014     H 07:43     A L’AGENCE     C 0 messages


agrandir

En effet, dans l’Afrique coloniale, il n’existe aucune trace connue d’administration coloniale possédant une commission nationale ou mixte permanente dédiée à la définition et à l’entretien des frontières. Le plus souvent, les commissions coloniales des frontières mixtes étaient mises en place pour une courte période afin d’entreprendre des travaux de bornage ou de démarcation d’une frontière et étaient dissoutes lorsque leur mandat était achevé. La grande majorité des administrations coloniales africaines ont accordé peu d’attention à la clarification et à l’entretien de leurs frontières sur une base permanente ou régulière.

De même, depuis l’indépendance, peu d’États africains ont été en mesure d’améliorer la définition de leurs frontières internationales, en grande partie en raison du manque de ressources (notamment financières) ainsi que de l’absence d’intérêt équivalent des États voisins.

C’est pour pallier à cet état de chose que le Bénin et le Nigeria ont créé une Commission Mixte Paritaire de Délimitation de la Frontière qui s’est réunie périodiquement pour installer les bases d’une démarcation définitive de la frontière.

Du 14 au 17 Janvier 2014, la session de la Commission Mixte a eu lieu à Kétou à la salle de conférence de Céline Hôtel pour débattre de plusieurs questions restées en suspend après la réunion manquée d’Abuja en 2013. Cette réunion a été coprésidée par Dr Marcel Ayité BAGLO et Dr Muhammad BOSE AHMAD, tous deux Directeurs Généraux des structures en charge des frontières béninoise et nigériane.

L’objectif général de cette session est de régler tous les différends constatés le long de la frontière commune. Après les travaux de groupe, les deux délégations ont effectué une visite de terrain à Illara pour visiter les bornes. Cette descente a permis de constater que les populations béninoise et nigériane vivent en parfaite harmonie de part et d’autre de la frontière. Ce qui vient confirme la nouvelle politique de l’ABeGIEF quant à l’organisation régulière des fora de coopération transfrontalière en vue de maintenir et nourrir quotidiennement cette cohabitation au profit du développement local.